• 1 commentaire
  •  Cette carte montre les volcans actuellement actifs sur Terre.La répartition des volcans

     

    Cette carte montre les frontières des principales "plaques tectoniques" qui composent la croûte terrestre.La répartition des volcans

     

     Lorsque l'on superperpose les deux cartes, on remarque que la plupart de ces volcans sont situés sur les frontières des plaques tectoniques.La répartition des volcans

     

     

    La ceinture de feu du Pacifique est un alignement de volcans qui borde l'océan Pacifique sur la majorité de son pourtour, soit ~ 40 000 kilomètres. Cet alignement de volcans coïncide avec un ensemble de limites de plaques tectoniques et de failles

    La répartition des volcans


    votre commentaire
  • Extraits des lettres de Pline le Jeune à Tacite, sur l'éruption du Vésuve en 79 après J.-C

    « La cendre commençait à tomber sur nous, quoi qu’en petites quantités. Je me retourne : une traînée noire et épaisse s'avançait sur nous par derrière, semblable à un torrent qui aurait coulé sur le sol à notre suite... A peine étions-nous assis et voici la nuit, comme on l'a, non point en l'absence de la lune et par temps nuageux, mais bien dans une chambre fermée, toute lumière éteinte. …. Certains déploraient leur malheur à eux, d'autres celui des leurs. … Une nuée se formait (on ne pouvait bien voir de loin de quelle montagne elle sortait, on sut ensuite que c'était du Vésuve), ayant l'aspect et la forme d'un arbre et faisant penser surtout à un pin. Car après s'être dressée à la manière d'un tronc fort allongé, elle déployait comme des rameaux, ayant été d'abord, je suppose, portée en haut par la colonne d'air au moment où elle avait pris naissance, puis cette colonne étant retombée, abandonnée à elle-même ou cédant à son propre poids, elle s'évanouissait en s'élargissant ; par endroit elle était d'un blanc brillant, ailleurs poussiéreuse et tachetée, par l'effet de la terre et de la cendre qu'elle avait emportées... ...Déjà les bateaux recevaient de la cendre, à mesure qu'ils approchaient plus chaude et plus épaisse, déjà aussi de la pierre ponce et des cailloux noircis, brûlés, effrités par le feu, déjà il y avait un bas-fond et des rochers écroulés interdisaient le rivage... ...Pendant ce temps, le sommet du mont Vésuve brillait sur plusieurs points de larges flammes et de grandes colonnes de feu dont la rougeur et l'éclat étaient avivés par l'obscurité de la nuit. Enfin la traînée noire dont j'ai parlé s'éclaircit et s'évanouit à la manière d'une fumée ou d'un brouillard ; puis brilla le vrai jour, même le soleil, mais avec la teinte jaunâtre qu'il a lors des éclipses. Aux regards encore mal assurés, les objets s'offraient sous un nouvel aspect, couverts d'une cendre épaisse comme d'une couche de neige. »

    Pline le Jeune, Lettres, tome II, Livres IV-VI Texte établi et traduit par Anne-Marie Guillemin Paris, Les Belles Lettres, 1989, 1re éd. 1987


    votre commentaire
  • Un volcan explosif : Le Mont Saint-Helens (Etats-Unis)

    Le mont Saint Helens la veille de son éruption de 1980

     

    Au mont Saint-Helens (États-Unis), un brûlant panache de cendres volcaniques

    Depuis 1857, le mont Saint-Helens n'avait pas eu d'éruption. En mars 1980, le sol du volcan se met à trembler. Sur le versant Nord, le sol se déforme : il se soulève d'un bon mètre chaque jour. Les volcanologues prévoient un réveil du volcan. Les autorités de l'État de Washington font évacuer les gens qui habitent sur le volcan, par précaution.

    Le 18 mai 1980, le mont se reflète dans les eaux paisibles du lac Spirit, dans un paysage verdoyant de prairies et forêts. Brutalement à 8 h 32, une explosion inimaginable se produit ; le sommet de la montagne éclate en morceaux. Un panache de cendres volcaniques est expulsé à une hauteur de 25 kilomètres et s'épanouit en forme de champignon. Au même moment, de la montagne éventrée se dégage un grand souffle de gaz, de cendres, un souffle brûlant à 300° C de température qui court à 300 kilomètres à l'heure, comme une avalanche, et dévaste tout jusqu'à quinze kilomètres à la ronde. Rien ne résiste, aucun arbre, aucun animal, aucun homme. Pas moyen de fuir, ni de se protéger. Pas question sur un tel volcan de s'approcher pendant l'éruption !

    En vingt secondes, la montagne verdoyante se transforme en un paysage lunaire. Durant neuf heures, le volcan déverse des cendres. A plus de 300 kilomètres de là, un nuage de cendres volcaniques blanches, semblable à une tempête de neige, obscurcit le soleil. L'eau du lac déborde en coulées de boues et grossit la rivière. Ses eaux polluées empoisonnent des millions de truites et de saumons.

    Le Saint-Helens a rapetissé de 430 mètres. Malgré les précautions, une soixantaine de personnes ont été tuées ; forêts, maisons, routes, voies ferrées et ponts sont détruits. Le Saint-Helens n'avait pas eu. de pareille éruption depuis 30 000 ans.

    Un volcan explosif : Le Mont Saint-Helens (Etats-Unis)

    Éruption du mont Saint Helens le 18 mai 1980 à 8 h 32.

     

    Un volcan explosif : Le Mont Saint-Helens (Etats-Unis)

    Panache de fumées expulsé en décembre 2004.


    1 commentaire
  • Un volcan effusif : Le Piton de la Fournaise (île de la Réunion)

    Éruptions au Piton de La Fournaise (île de la Réunion),

    le volcan le plus actif de la planète

     

    Depuis plusieurs jours, les sismographes enregistrent plusieurs dizaines de petits séismes (tremblements de terre) sur le volcan : une éruption va se produire. Heure après heure, ceux-ci se multiplient. Puis, le sol de l'Enclos se met à vibrer sans arrêt : c'est le « tremor ». L'Enclos, c'est un grand creux inhabité de neuf kilomètres de diamètre ouvert en « fer à cheval », d'une profondeur de 200 mètres au sommet du volcan, où des éruptions se produisent pratiquement tous les ans.

    Le 12 janvier 2002 au soir, une fissure s'ouvre en altitude. En moins de 48 heures, la coulée de lave atteindra la route nationale, puis la mer... Le combat que se livrent la lave en fusion et l'océan offre un spectacle somptueux, devant des spectateurs ébahis venus en nombre. Le 16 janvier dans l'après-midi, l'éruption s'arrête brusquement, après avoir agrandi l'île de 10 hectares.

    Le 2 avril 2007 à 10 h du matin, la troisième éruption de l'année se déclare dans l'Enclos. Une très grande fissure longue d'un kilomètre s'ouvre. La lave gicle en sifflant à une hauteur de 50 mètres au-dessus du rempart du Tremblet. Les laves rouge-orange à 1 100° C de température s'écoulent par deux bras et approchent rapidement de la nationale. Du coup, à midi, les autorités décident d'interdire la circulation sur cette portion de route. Tout va alors très vite : à 15 h 30, les coulées de layes franchissent la nationale. Le tremor éruptif (vibrations du sol) se stabilise. À 21 h 25 le bras sud de la coulée atteint l'océan Indien ! Quatorze collégiens du Tremblet sont hospitalisés, incommodés par des émanations de dioxyde de soufre, mais leur état n'inspire aucune inquiétude. Le 6 avril, le sol vibre de plus en plus, les coulées de laves se gonflent ; l'observatoire installe une nouvelle alerte au village du Tremblet, évacué vers 15 h. Des fontaines de laves, de près de 150 mètres de haut, ont fait croire à certains qu'il s'agissait d'une éruption hors Enclos dans les hauts du village. Une évacuation a été décidée vers 15 heures par la préfecture. En moins d'une heure, tous les habitants quittent leur habitation dans le calme vers les trois centres d'hébergement prévus ou vers leur famille dans un village voisin. Une reconnaissance aérienne par l'hélicoptère de la gendarmerie permet de confirmer l'absence de coulée hors Enclos. Dans la soirée, les habitants peuvent revenir à leur domicile. Le 10 avril, le tremor cesse. C'est la fin de l'éruption.

    Un volcan effusif : Le Piton de la Fournaise (île de la Réunion)

     

     

     

    Un volcan effusif : Le Piton de la Fournaise (île de la Réunion)

     

    Après l’augmentation de l’activité sismique constatée le 1er février 2015, le Piton de la Fournaise est entré en éruption le mercredi 4 février 2015 à 11h00. L'éruption s'est achevée 12 jours plus tard.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique