• Un volcan effusif : Le Piton de la Fournaise (île de la Réunion)

    Un volcan effusif : Le Piton de la Fournaise (île de la Réunion)

    Éruptions au Piton de La Fournaise (île de la Réunion),

    le volcan le plus actif de la planète

     

    Depuis plusieurs jours, les sismographes enregistrent plusieurs dizaines de petits séismes (tremblements de terre) sur le volcan : une éruption va se produire. Heure après heure, ceux-ci se multiplient. Puis, le sol de l'Enclos se met à vibrer sans arrêt : c'est le « tremor ». L'Enclos, c'est un grand creux inhabité de neuf kilomètres de diamètre ouvert en « fer à cheval », d'une profondeur de 200 mètres au sommet du volcan, où des éruptions se produisent pratiquement tous les ans.

    Le 12 janvier 2002 au soir, une fissure s'ouvre en altitude. En moins de 48 heures, la coulée de lave atteindra la route nationale, puis la mer... Le combat que se livrent la lave en fusion et l'océan offre un spectacle somptueux, devant des spectateurs ébahis venus en nombre. Le 16 janvier dans l'après-midi, l'éruption s'arrête brusquement, après avoir agrandi l'île de 10 hectares.

    Le 2 avril 2007 à 10 h du matin, la troisième éruption de l'année se déclare dans l'Enclos. Une très grande fissure longue d'un kilomètre s'ouvre. La lave gicle en sifflant à une hauteur de 50 mètres au-dessus du rempart du Tremblet. Les laves rouge-orange à 1 100° C de température s'écoulent par deux bras et approchent rapidement de la nationale. Du coup, à midi, les autorités décident d'interdire la circulation sur cette portion de route. Tout va alors très vite : à 15 h 30, les coulées de layes franchissent la nationale. Le tremor éruptif (vibrations du sol) se stabilise. À 21 h 25 le bras sud de la coulée atteint l'océan Indien ! Quatorze collégiens du Tremblet sont hospitalisés, incommodés par des émanations de dioxyde de soufre, mais leur état n'inspire aucune inquiétude. Le 6 avril, le sol vibre de plus en plus, les coulées de laves se gonflent ; l'observatoire installe une nouvelle alerte au village du Tremblet, évacué vers 15 h. Des fontaines de laves, de près de 150 mètres de haut, ont fait croire à certains qu'il s'agissait d'une éruption hors Enclos dans les hauts du village. Une évacuation a été décidée vers 15 heures par la préfecture. En moins d'une heure, tous les habitants quittent leur habitation dans le calme vers les trois centres d'hébergement prévus ou vers leur famille dans un village voisin. Une reconnaissance aérienne par l'hélicoptère de la gendarmerie permet de confirmer l'absence de coulée hors Enclos. Dans la soirée, les habitants peuvent revenir à leur domicile. Le 10 avril, le tremor cesse. C'est la fin de l'éruption.

    Un volcan effusif : Le Piton de la Fournaise (île de la Réunion)

     

     

     

    Un volcan effusif : Le Piton de la Fournaise (île de la Réunion)

     

    Après l’augmentation de l’activité sismique constatée le 1er février 2015, le Piton de la Fournaise est entré en éruption le mercredi 4 février 2015 à 11h00. L'éruption s'est achevée 12 jours plus tard.

     

    « L'Auvergne : relief, principales villes et départements.Un volcan explosif : Le Mont Saint-Helens (Etats-Unis) »

  • Commentaires

    1
    Lhuillier
    Mercredi 6 Mai 2015 à 00:18

    Loévan a marché sur les laves de 2007, pendant notre séjour en 2009 (trop petit pour qu'il s'en rappelle) wink2. Il faisait une chaleur insoutenable malgré que la lave avait été figée, on avait l'impression d'être dans une rôtissoire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :